A THIÈS, L’IMAM YANKHOBA SÈNE REVIENT SUR L’ORIGINE DE LA TABASKI

Thiès, 31 juil (APS) – L’imam Yankhoba Sène, de la mosquée de la Cité Malick-Sy, à Thiès (ouest), a rappelé vendredi l’origine de la Tabaski, la plus grande fête musulmane, en louant la soumission et la foi dont a fait preuve le prophète Ibrahim envers Dieu. Il a rappelé, sur la base des enseignements coraniques, que le prophète Ibrahim reçut dans un rêve l’injonction de son Seigneur : immoler son fils, Ismaël. ‘’C’était une épreuve de taille’’, a souligné l’imam, rappelant que cette injonction divine fut un test de l’obéissance, de la soumission et de la foi d’Ibrahim en son Seigneur. Le prophète a préféré se soumettre à l’ordre de Dieu, décidant de s’exécuter, ajoute l’imam Yankhoba Sène, soulignant que l’épouse d’Ibrahim, Hajar, résista, elle aussi, aux tentatives de Satan, qui l’incitait à s’opposer à l’ordre divin.  Au moment où Ibrahim s’apprêtait à immoler son fils en guise d’adoration à Dieu, l’ange Djibril remplaça Ismaël par un majestueux bélier.  Dieu le félicita d’avoir tenu la promesse d’immoler son fils, une promesse qui ne se matérialisa toutefois, grâce à l’intervention de l’ange Djibril. L’imam Yankhoba Sène loue la foi des membres de la famille d’Ibrahim. ‘’C’est la rétribution réservée à toute personne bienfaisante’’, a-t-il dit, ajoutant que le prophète Mohamed et ses compagnons ont eu la même conduite que Ibrahim. Le religieux a prié pour la réussite des autorités gouvernementales, pour des récoltes abondantes à la fin de l’hivernage et l’éradication de la pandémie de Covid-19 avant la prochaine fête de Tabaski.

ADI/ESF

    Nouveau commentaire:

    Your email address will not be published.*

    Forgot Password