ALGERIE : DEBUT DU PROCES DU FRERE DE L’EX-PRESIDENT BOUTEFLIKA

En Algérie, le procès de Saïd Bouteflika – frère cadet de l’ex-président algérien Abdelaziz Bouteflika- et d’autres anciens responsables mis en cause dans des affaires de corruption s’est ouvert hier dimanche 10 octobre à Alger.

Le procès à l’encontre de Saïd Bouteflika, ex-conseiller à la présidence a débuté hier dans la capitale algérienne, rapporte Algérie Presse Service (APS). Avec lui, Tayeb Louh, ancien ministre de la Justice et Ali Haddad, ancien dirigeant du patronat algérien. Ils sont jugés avec d’autres co-accusés, pour « incitation à falsification de documents officiels », « abus de fonction », « entrave à la justice », « incitation à la partialité de la justice » et « outrage à magistrat ».

Depuis la démission forcée d’Abdelaziz Bouteflika début avril 2019 sous la pression des manifestations du Hirak et de l’armée, la justice algérienne a placé en détention préventive ou condamné plusieurs anciens hauts responsables politiques ainsi que de puissants hommes d’affaires, notamment pour des faits de corruption.

Après avoir avoir été acquitté en janvier 2021 dans une affaire de « complot contre l’autorité de l’Etat et de l’armée » où il avait été condamné à 15 ans e prison par un tribunat militaire, le coup d’un mandat de dépôt pour « trafic d’influence » est retombé sur Saïd Bouteflika. Il avait été dans la foulée transféré d’une prison militaire à une prison civile.

Forgot Password