ALGERIE : LES PHARMACIENS D’OFFICINE « VIVENT UNE SITUATION INSUPPORTABLE »

Le  Syndicat national des pharmaciens d’officine en Algérie (Snapo), annonce qu’il y a eu au moins 335 spécialités de médicaments en rupture dans le pays en 2020, rapporte medi1news.

Dans un communiqué publié à l’issue d’une manifestation organisée à Constantine à environ 300 km au sud-est d’Alger, et repris par medi1news, le sundycat estime que « le bureau national du Snapo a recensé au 31 décembre 2020 pas moins de 335 spécialités de médicaments en rupture ».

Entre autre problèmes évoqués dans ce même communiqué, nous avons, problèmes d’approvisionnement et de multiples dérives constatées dans le secteur de la distribution » tels que la rétention des stocks, la dissimulation des produits, les ventes conditionnées, les ventes concomitantes, la ségrégation entre pharmaciens, les pratiques anti-déontologiques.

Medi1news, renseigne que les pharmaciens d’officine « vivent une situation insupportable, et que le marché du médicament n’arrête pas de se dégrader, surtout concernant la disponibilité des médicaments et l’approvisionnement des officines’’, selon le communiqué du syndicat.

Giraud Togbé

Forgot Password