ARSÈNE WENGER, L’IMMORTEL

J’admire Arsène Wenger. J’ai versé une larme sur le quai de Saint-Lazare quand j’ai reçu la notification de son départ d’Arsenal en 2018. Une de ses phrases m’a toujours parlé. Interrogé sur les joueurs qu’il a formés & inspirés et qui l’ont quitté, il répond : « essayer d’avoir un impact positif dans la vie des gens qu’on rencontre. Leur gratitude ou ingratitude leur appartient. »

Cette autobiographie détaille cette dévotion et cet attachement à la gratitude. Un bijou de justesse, de hauteur, d’authenticité et de simplicité. Dernier extrait, p.249 : « Le dénominateur commun à toute réussite est la rencontre d’une attitude, d’un talent et d’une chance venue de l’extérieur.

Les gens de haut niveau ont aussi une analyse objective de leur performance en étant durs avec eux-mêmes. Un bon équilibre entre l’intelligence et la motivation endurante et une bionne dose d’humilité. L’humilité en sport, c’est savoir que la performance passée donne du crédit mais pas de privilèges. C’est la seule chose qui permette de maintenir un degré de vigilance indispensable à la constance ».

Par Souleymane ELGAS

    Nouveau commentaire:

    Your email address will not be published.*

    Forgot Password