CORVO PHENOMENO, ARTISTE CHANTEUR : JE ME SUIS DÉCOUVERT ARTISTE PENDANT LA DÈCHE

Peut-on réussir dans  le showbiz sans un bon carnets d’adresses, sans des sacrifices, sans les bras longs? Pour certains c’est impossible. Mais ce n’est pas le cas de Corvo Phenomeno, de son vrai nom Ibrahima Mbaye. Invité d’AfricaGlobeTv et AfricaGlobe.net, Le jeune artiste Corvo Phenoméno se prête volontiers et sans détour à nos questions dans cette entrevue exclusive. Au menu, les raisons de son renoncement à l’école, sa kyrielle de petits boulots, ses débuts dans la musique et ambitions, découvrez davantage cette petite étincelle de la scène musicale sénégalaise.

Artiste chanteur, auteur compositeur, c’est en période de dèche que les dieux de la musique se sont révélés à lui. Après avoir claqué la porte de l’école dès la 4è malgré un potentiel qui aurait pu le conduire loin, Ibrahima Mbaye, se retrouve chômeur. Un statut quelque peu humiliant pour un jeune aussi intelligent. Mais il se savait mélomane. Et la musique la musique son unique drogue. Éclectique, il en consomme de longues heures de musiques diverses et variées. Il se préparait à une carrière musicale sans s’en apercevoir. Il découvre des artistes de renom comme le sénégalo-américain Akon ou l’Italien Éros Ramazzotti, les Ivoiriens Alpha Blondy Tiken Jafakoly, entre autres.

Confronté aux affres du chômage et se sachant déjà mélomane, il s’est dit pourquoi pas ? Le jeune prodige décide alors de se lancer timidement. Mais Il doit ménager sa mère qui ne voit aucun avenir dans la musique si ce n’est de l’incertitude à bâtir une vie digne et respectable. Mais en évoluant, sa mère finira par comprendre et lui donne son onction Corvo Phenomeno trace petit à petit son chemin. Que ce soit en tant que mélomane comme chanteur, Ibrahima Mbaye reste éclectique : il ne se met pas de barrières, pas de cloisons. Juste laisser libre cours à ses sens. Il embrasse et toutes sorte de musique. Conscient de son potentiel, il entend créer son pro

Forgot Password