COVID-19/AFRIQUE : SELON LA BANQUE MONDIALE, LA MALADIE POURRAIT FAIRE 40 MILLIONS DE PAUVRES EN PLUS SUR LE CONTINENT

Selon la dernière analyse de l’économie régionale « Africa’s Pulse » réalisée par la Banque Mondiale, la covid-19 risque de faire basculer 40 millions d’africains dans l’extrême pauvreté, effaçant ainsi au moins cinq années de progrès dans la lutte contre la pauvreté.

L’analyse de la banque mondiale précise que la croissance en Afrique subsaharienne devrait chuter à -3,3 % en 2020, plombée par les retombées économiques de la pandémie de Covid-19.

D’après RFI qui relaie l’information, c’est à peu près trois fois la population du Sénégal qui pourrait se retrouver dans l’extrême pauvreté, soit vivre avec moins de 1,9 dollar par jour, soit 1 000 francs CFA.

Cependant, la Banque Mondiale révèle aussi dans son enquête que plusieurs pays africains ont pris le taureau par les cornes. 46 parmi les pays d’Afrique subsaharienne ont adopté des mesures de protection sociale destinées à renforcer le pouvoir d’achat des ménages : baisses de taxes, programmes d’accès aux soins, moratoires sur les factures d’électricité ou même distributions de vivres pour les plus démunis.

La Banque mondiale appelle les créanciers privés à se joindre au mouvement d’allègement de la dette enclenché par les sept pays les plus riches. Elle demande en outre à l’Europe de l’aider à plaider en ce sens auprès de puissances comme l’Inde ou la Chine.

A. Rachad MOUSSA (Stagiaire)

Forgot Password