DISCRIMINÉ, RAILLÉ ET STIGMATISÉ, L’ENFANT VENU DU CIEL DÉCOUVRE LE LUXE D’UNE VRAIE HABITATION MODERNE

Après avoir découvert des gâteaux savoureux,  obtenu des cadeaux fableaux comme des matelas, Nsanzimana Ely et sa mère ont désormais une maison haut de gamme. Une grande révolution dans leur existence comme le montre cette nouvelle vidéo qui relate l’histoire de garçon à la face unique. Discriminé, raillé et stigmatisé, Nsanzimana va être désormais être envié et faire des jaloux.

Dans une précédente vidéo, nous vous montrions Ely Nsanzimana, ce garçon  de 24 ans, à la morphologique atypique qui vivait avec sa maman dans l’extrême pauvreté, dans un hameau loin de la vie urbaine. L’ONG Afimax qui les avait sortis de l’anonymat en diffusant une vidéo d’eux, a attiré la compassion des inconnus vers eux.  

La mère et son fils reçoivent des présents des bonnes volonté indépendamment de ce que l’ONG elle-même leur a apportés. Cette fois-ci c’est d’une belle maison  équipée de toutes les commodités y compris d’appareil électroménager que Afrimx  leur a gratifié comme on peut le voir dans cette vidéo. La vieille dame émue n’en revient pas. Elle est dans la fascination et n’en croit pas ses yeux.

C’est une nouvelle vie qui commence pour cette famille monoparentale qui végétait dans la pauvreté. Il s’agit de Ely Nsanzimana et sa mère. C’est après avoir donné 5 enfants morts chacun peu après sa naissance que cette vieille maman et son mari ont supplié Dieu de leur donner un enfant quel qu’il soit. Leur désir d’enfant était si fort que dans leur demande à Dieu, le couple avait expressément dit qu’il voulait un enfant quel que soit  sa forme, l’essentiel était qu’il vive  plus longtemps et ne subisse le sort de leurs précédents bébés. C’est ainsi que Nsanzimana sera conçu en 1997. 

Mais les choses n’ont pas été facile pour le petit Nzanzimana qui  a un retard de croissance physique, mais aussi mental, manifestement. La forme faciale de Nsanzimana était si différente que les autres enfants le persécutaient, le battaient quotidiennement en le traitant de singe alors même que  peu après sa naissance, son père mourut . Malgré sa forme atypique,  sa mère lui a toujours donné un amour inconditionnel, elle lui donne de l’affection comme tout autre enfant parce qu’elle seul sait qu’elle a eu ce garçon in extremis.

Après avoir obtenu une maison  digne du nom en cadeau et quelques cadeaux, la mère de Nsanzimana peut rêver désormais de scolarisation pour son enfant qu présente toujours l’apparence d’un ado alors qu’il a 24 ans.  Désormais elle attend que les bonne volontés l’aide à payer des études pour Nsanzimana.

Forgot Password