DU LAVAGE DE VOITURES À LA FABRICATION DE JOUETS : L’ÉTRANGE DESTIN DE DAOUDA SÈNE – (ENTRETIEN VIDÉO)

Scolarisé jusqu’au collège, c’est en classe de 4è que Daouda Sène décide de déserter les salles de classe. Attiré par la lutte, il quitte sa région de natale de Fatick pour rallier Dakar, où il espérait s’investir à fond dans son sport favori aussi bien par la passion que pour le juteux gain qu’on peut en tirer. Mais par la force des choses, depuis 2015, il se retrouve à la Place du Souvenir comme laveur de voiture avec son frère et quelques autres jeunes.

Le lavage de voitures devrait être la principale source de revenus de Daouda Sène et de son frère qui lui a quitté l’Ucad alors qu’il était en deuxième année d’étude. Mais il se trouve que parfois, à la place du souvenir, leur activité ne marche pas bien pour leur assurer des revenus et les occuper. C’est alors que Daouda s’est vite souvenu que lui et son frère avaient un talent depuis leur jeune âge. C’est la fabrication des jouets divers, notamment des matériels de transport logistique et des engins des travaux public.

Quand Daouda a suggéré l’idée son frère aîné Mame Cor Sène, sans la moindre hésitation, ce dernier a bien accueilli l’idée et les deux frères ont commencé à rassembler les matières premières avec leurs petits moyens. Ils se sont mis à réaliser des bateaux, des motos, des voitures de luxe comme des véhicules de transports en commun, des tractopelles, entres autres.

Dans cette entrevue accordée à AfricaGlobe Tv et AfricaGlobe.net, réaliser sur leur lieu de travail, Daouda Sène raconte comment tout cela a commencé, comment leurs produits sont commercialisés et quelles sont leurs ambitions avec son frère pour valoriser leur talent. Puisqu’avec de telles aptitudes, ils devraient pouvoir être exploités dans des usines.

Forgot Password