GENOCIDE AU RWANDA : LA COUR JUGE « IRRECEVABLE » LA DEMANDE DE NON-LIEU D’AGATHE HABYARIMANA

Agathe Habyarimana, l’une des dirigeantes du pouvoir hutu génocidaire avait demandé un non-lieu au sujet des accusations pour implications dans le génocide des Tutsi au Rwanda de 1994. Sa demande a été jugée « irrecevable ».

La cour d’appel de Paris a jugé, lundi 30 août, « irrecevable » pour des questions de forme la demande de non-lieu d’Agathe Habyarimana, soupçonnée d’être impliquée dans le génocide des Tutsi au Rwanda en 1994, a appris l’Agence France-Presse (AFP) de source judiciaire.

Depuis 2018, Agathe Habyarima, 78 ans, est visée par une enquête en France sur son rôle lors du génocide de 1994 qui fit plus de 800 000 morts, lancée à la suite d’une plainte du Collectif des parties civiles pour le Rwanda (CPCR). Elle avait été en effet placée en 2016 sous le statut de témoin assisté, intermédiaire entre témoin et mis en examen, et n’a plus été interrogée depuis sur les faits, rapporte Le Monde.

La veuve de l’ex-président Hutu, Juvénal Habyrarimana dont l’assassinat avait déclenché les massacres des Tutsi, invoquait « délai déraisonnable » de l’enquête pour demander aux juges de mettre à un terme leurs investigations. Les juges avaient rejeté sa demande en novembre, faisant notamment valoir que des actes d’enquête étaient « en cours ». Elle avait alors interjeté appel.

Forgot Password