LA POÉSIE SE PARTAGE

« La poésie se partage », tel est le slogan du Collectif Parlons Poésie, un groupe de jeunes poètes, slameurs, bref de jeunes écrivains. Il faut dire que les mystères de l’internet continuent de faire des prouesses à travers le monde, en tissant des liens amicaux, fraternels. Crée à travers un groupe WhatsApp, pour vivre la passion des mots et du verbe, le Collectif monte crescendo pour conquérir le monde, changer les mentalités, démocratiser l’art etc. 

Par ailleurs, la deuxième édition de la rencontre annuelle s’est tenue à Saint Louis, dans la commune de Gandiol, là où le fleuve embrasse et caresse la mer, un cadre paradisiaque qui l’objet fait d’une source d’inspiration. Exceptionnellement, cette journée malgré la tristesse qui dessine des sillages de larme, suite à la disparition de notre regretté ABDOURAHMAN DABO, alias Al Faruq, le collectif a profité de cette journée pour faire un deuxième récital du Coran pour le repos de son âme, suivi d’un reportage en hommage à notre CHAMPION, avant de démarrer les activités. 

L’éveil des consciences est un sacerdoce pour ces jeunes pétris et passionnés des mots. L’AUTEUR ET SON PUBLIC est un thème d’actualité, animé par Fara Ndiaye et Papa Moussa Sy, sous la présence effective des membres du collectif. Les auteurs ont également profité de cette occasion pour présenter leurs ouvrages et faire des dédicaces. L’embouchure et la terre fertile de Ndar accueillent à bras ouverts ces âmes pures venues des quatre coins du pays pour s’approvisionner de Connaissance et s’apprivoiser avec leurs pairs. Qui peut résister aux déclamations et prestations des slameurs? ♥️♥️♥️

La belle étoile de Gandiol a dansé au rythme des voix. Des souffles transmis qui font vivre le cœur, ces mots, ces sensations, ces paroles nous emportent, nous font voyager dans les cieux. Exotisme, érotisme, Amour (😂)… cette *poésie parlée* qui ne vous laisse pas indifférents pénètre les cœurs, chatouille les entrailles. La muse nous a bien servis cette nuit-là. 

Néanmoins, des projets littéraires dont le PRIX PARLONS POÉSIE( nous y reviendrons), LA MISE EN PLACE D’UNE MAISON D’ÉDITION, DES RENCONTRES PHYSIQUES, DES CAFÉS DANS LES ÉCOLES, DES ATELIERS D’ÉCRITURE… verront le jour. Par ma voix, le Collectif vous renouvelle ses remerciements. Ismaila Niang, romancier errant, lauréat du prix international Immaculée Éditions 2020.

    Nouveau commentaire:

    Your email address will not be published.*

    Forgot Password