MALI : ASSIMI GOITA MARQUE DES POINTS AUPRES DE LA CEDEAO

Le nouveau président malien, le Colonel Assimi Goïta, marque des points auprès de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Après sa rencontre entre le chef d’Etat malien et le médiateur de la CEDEAO, Good Luck Jonathan, plusieurs points positifs ont été notés par l’institution communautaire africaine. Une bonne chose pour le Mali puisque ce pays est actuellement sanctionné par la CEDEAO.

Si ces points positifs ont été notés, c’est parce que le nouveau président malien a tenu sa promesse en nommant un Premier ministre civil, en la personne de Choguel Kokalla Maïga. Assimi Goita a également promis de respecter le calendrier électoral.

Deux choses que la CEDEAO apprécient. « Comme je l’ai dit, et cela a été réitéré par les médiateurs, l’engagement de la CEDEAO a accompagné le processus de transition pour que les élections se tiennent selon le calendrier qui a déjà été établi par les autorités maliennes. Donc notre rôle sera d’accompagner ce processus. Il y a déjà eu la première étape qui a été évoquée au sommet d’Accra, à savoir la nomination d’un Premier ministre civil. C’est arrivé hier et je pense que c’est un point positif », explique Jean-Claude Brou Kassi, chef de délégation de la CEDEAO.

Sanctionné par cette même CEDEAO, le Mali redore son blason, petit à petit. Cependant, la CEDEAO n’en a pas fini avec ses attentes vis-à-vis du Mali. « Il est important, et c’était aussi un point du sommet d’Accra, que le gouvernement soit inclusif. Nous allons donc en parler avec le Premier ministre. Mais d’après ce que nous avons entendu, je crois qu’il y a déjà des consultations en cours dans cette direction », ajoute Jean-Claude Brou Kassi.

Forgot Password