MALI : FIN DE RESIDENCE SURVEILLEE POUR BAH N’DAW ET MOCTAR OUANE

Au Mali, l’ex-président de la Transition Bah N’Daw et l’ex-Premier ministre Moctar Ouane ne sont plus en résidence surveillée. Ils n’étaient plus libres de leurs mouvements depuis le putsch du 24 mai dernier.

C’est hier vendredi, par un communiqué du Comité de local de suivi de la Transition que l’annonce a été faite. L’assignation à résidence de l’ancien président de la Transition Bah N’daw et l’ex-Premier ministre Moctar Ouane est désormais levée. Ils étaient depuis, certes chez eux, et non plus au camp militaire de Kati où ils avaient été emmenés de force après le nouveau coup du 24 mai, mais leur domicile était gardé en permanence par des soldats en armes.

Le Comité local de suivi de la Transition composé des représentants au Mali de la Cédéao, de l’Union africaine et de la mission des Nations unies dans le pays s’est félicité de « la décision du gouvernement de lever toutes les mesures restrictives » imposées aux deux anciens dirigeants.

Forgot Password