MALI : LES PREMIERS MOTS DE SOUMAÏLA CISSE APRES SA LIBERARION

Le chef de l’opposition raconte ses conditions de détention par les djéhadistes. Selon Soumaïla Cissé, les raviseurs n’ont pas exercé une violence physique, ni verbale à sen encontre. Toute fois, il martèle que les conditions étaient difficile.

Etant seul, il s’est fait accompagner par un poste radio, avec laquelle il passait ses jours.

Suivre son intervention..sur Tv5Monde

Giraud Togbé

    Nouveau commentaire:

    Your email address will not be published.*

    Forgot Password