PEACEJAM, AU COEUR DE LA LUTTE CONTRE LES MALADIES TROPICALES NÉGLIGÉES

De l’archevêque anglican Desmond Tutu (Afrique du Sud) à l’ancienne présidente Ang Sun Sukyi (Birmanie), en passant par l’amérindienne Rigoberta Menchù (Guatemala), l’ONG PeaceJam, peu connu au Sénégal, a été créé en février 1996 afin d’apporter un «un moyen programmatique aux Prix Nobel pour un travail d’équipe» aux fins d’ «enseigner l’art de la Paix et les droits de l’hommes aux jeunes.

Cofondée par le couple Dawn Engle (en) et Ivan Suvanjieff, dès son lancement, 12 lauréats du prix Nobel de la paix, y compris le 14e Dalaï Lama, y sont membres. Il s’agit de Desmond Tutu, Rigoberta Menchù Tum, Oscar Arias (ancien président du Costa Rica) Adoplfo Pérez Esquivel (artiste argentin), Mairead Corrigan Maguire, Betty Williams ((militantes pacifistes nord-irlandaises), José Ramos-Horta (ancien PM du Timor Oriental), Aung San Suu Kyi, Sir Joseph Rotblat (physicien polonais), Jody Williams (professeure d’université américaine) et Shirin Ebadi (juge et avocate iranienne) sont membres de la fondation PeaceJam.

Venue à Dakar pour l’atelier de validation du plan d’action de la société civile sur les maladies tropicales négligées, Hadja Mariama BAH, la coordinatrice de PeaceJam en Guinée présente cette organisation et les résultats obtenus sur le terrain . Entretien avec AfricaGlobe tv

Forgot Password